archive-ht.com » HT » L » LENATIONAL.HT

Total: 416

Choose link from "Titles, links and description words view":

Or switch to "Titles and links view".
  • Un non-sens ! - lenational
    du système de paiements assurer la stabilité du système financier agir comme banquier caissier et agent fiscal de l État Mais alors que la situation économique s assombrit de plus en plus la Banque de la République d Haïti refuse de se prononcer sur la question La décote de la gourde va se refléter sur les produits de première nécessité dans une spirale qui peut casser cette fois définitivement les reins du consommateur C est ce dernier qui paie toujours les pots cassés Comme on a l habitude de le dire plus les défis se présentent à nous plus nous constatons que nous n avons pas aux places qu il faut les compétences pour les surmonter Si compétence il y a la volonté le cœur le patriotisme sont totalement absents On a affaire à des dirigeants qui veulent se faire tout petits en espérant qu on les oublie qu on les laisse tranquilles afin qu ils puissent se la couler douce avec leurs petits privilèges La gourde passera à 60 puis à 70 ils pourront toujours s ajuster Ce qui reste des classes moyennes sombrera et ne parlons pas de la masse des défavorisés auxquels on ne laissera alors plus

    Original URL path: http://lenational.ht/un-non-sens/ (2016-02-12)
    Open archived version from archive

  • Édito Archives - Page 13 de 17 - lenational
    Par Gary Victor Haïti va se retrouver bientôt certainement avec un nouveau parlement Il était nécessaire de renouveler notre personnel politique Mais entre une réalité et une Lire la suite La lutte continue 09 août 2015 598 vue s Par Gary Victor Le président du Conseil électoral provisoire Pierre Louis Opont s est estimé globalement satisfait du déroulement des opérations électorales Le président Martel Lire la suite JOUR J 1 07 août 2015 534 vue s Par Gary Victor On est dans la dernière ligne droite Le Conseil électoral provisoire revoit ses devoirs vérifie que tout est en place qu aucune erreur n a été commise On peut Lire la suite ÉLECTIONS J 2 06 août 2015 512 vue s Par Gary Victor Ceux qui ont eu à rédiger notre Constitution ont péché Est ce volontairement On en doute Par manque de connaissance de nos réalités culturelles On n en es Lire la suite JOUR J 3 05 août 2015 476 vue s Par Gary Victor Le ministre de la Communication en visite de courtoise au National mardi matin tout en réaffirmant la volonté du gouvernement d appuyer pleinement le Conseil éle Lire la suite ÉLECTIONS JOUR J 4 04 août 2015 431 vue s Par Garry Victor Nous sommes à quatre jours des élections Les candidats essaient dans la mesure du possible de rameuter les électeurs alors que la population dans son ensemble p Lire la suite L AUTEL ABANDONNÉ 03 août 2015 341 vue s Par Pierre Clitandre En face du terrain vacant où se trouvait le Palais de justice cassé par le tremblement de terre on voit ce qui reste de l Autel de la Patrie Dans l abandon Lire la suite Une population menacée 31 juillet 2015 239 vue s Par Garry Victor Le National dans

    Original URL path: http://lenational.ht/category/edito/page/13/ (2016-02-12)
    Open archived version from archive

  • Corruption et crise financière aux temps du choléra haïtien - lenational
    et 11 juin 2015 est un alibi qui ne tient pas debout Le gouvernement Martelly se cantonne à mener une politique sur le plan intérieur contraire à tous les objectifs pour lesquels la CELAC a été créée La participation à la CELAC est de la poudre aux yeux pour tenter de redorer son blason à un moment où il est totalement discrédité devant le peuple haïtien Dans tous les cas de figure la question de la crise provoquée par la baisse des recettes publiques se pose encore comme au temps de la chute des Duvalier et nous allons tenter de l analyser et de la commenter dans toute sa complexité L intervention de l État pour protéger l intérêt public La référence obligée pour comprendre la crise est la corruption douanière Cet éclairage est fondamental car les dégâts causés par cette corruption se répercutent dans tout l espace haïtien En effet si la corruption douanière conduit à une valse de directeurs de douane elle a servi d accélérateur à la crise avec trois conséquences principales La première est politique Du fait desinvestissements personnels réalisés à travers le pays par l équipe Martelly cette dernière est en ordre de bataille pour garder le pouvoir le plus longtemps possible afin de jouir du fruit de ses rapines Dans cet entendement il n est donc pas question d avoir des élections honnêtes débouchant sur un gouvernement démocratique Qui risquerait à travers des audits indépendants de démontrer les rapines des bandi legal de les traduire en justice et de confisquer leurs biens mal acquis C est dans cette optique que Michel Martelly a orchestré cette stratégie de multiples candidats à la présidence relevant tous de la mouvance Tèt Kale afin de protéger ses biens mal acquis quelque soit celui qui gagne Tout en privilégiant l alliance avec l ex président René Préval et son parti Verite pour propulser le professeur Jacky Lumarque à la présidence Martelly a d autres fers au feu dont Steeve Khawly Jovenel Moïse etc La seconde conséquence est économique Les banquiers qui assurent le blanchiment de l argent volé par la bande de bandits de Martelly ont pris ce dernier en otage ainsi que son gouvernement et sont du même coup en mesure de faire la pluie et le beau temps Tout comme Martelly a corrompu certains juges pour faire libérer Sonson La Familia et d autres malfrats de sa trempe ces banquiers sont en mesure d obtenir des juges à leur solde des décisions judiciaires qui bloquent d importantsinvestissements dans des secteurs stratégiques Le dossier sur le projet Lafiteau où le groupe Unibank est en conflit ouvert avec le groupe Bigio demande un traitement plus équitable dans l intérêt national pour un projet de 150 millions de dollars devant créer vingt mille 20 000 emplois 4 On ne saurait laisser un groupe monopoliser toutes les activités portuaires en Haïti Le projet du Port Lafiteau ne doit pas se terminer en queue de poisson comme ce fut le cas pour

    Original URL path: http://lenational.ht/corruption-et-crise-financiere-aux-temps-du-cholera-haitien/ (2016-02-12)
    Open archived version from archive

  • Élections : La pyramide électorale. - lenational
    se déposer la grande bataille des élections Il est venu le temps des regroupements identitaires de sak sanble rasanble ou de la fourchette qui ne peut permettre de boire la soupe des avantages du pouvoir Il faut un grand kombit une combine pour soulever emporter la cagnotte électorale C est aussi le temps des grands déchirements des déchirures entre les partenaires d une longue nuit de débauches politiques Le jour s est levé sur leur impuissance partagée sur le lit d un populisme moderne deux points zéro 2 0 Qui s étonne du nombre élevé de candidats Les candidats eux mêmes Mais pourquoi sont ils candidats Ils doivent se faire hara kiri Tous les autres qui se lamentent sur leur nombre prennent position pour leurs candidats C est une position partisane Une présélection Des primaires quoi Cela fait développé moderne démocratique Mais ont ils oublié qu il y a des postes de pouvoir à pourvoir des salaires à percevoir des promesses à vendre des transferts de positions sociales à réussir des négociations restitutoires à mener Il faut que le pays des classes du pouvoir d État soit bien représenté Qui va négocier les mines du Nord héroïque à la Firmin Tonton Nord est bien mort mais qui sera son successeur désigné pointé du doigt Le chanteur désenchanté va continuer son métier en se rappelant des cigales qui ont sifflé tout son quinquennat Il lui faut un remplaçant un successeur Comment savoir si ce sera un prof chanteur un maître chanteur un maire chanteur un pasteur chanteur Pas plus qu un émetteur de chants de sirènes Dans tous les cas la Nation déchantera Un des soixante dix réduits à cinquante huit prendra la tête du peloton de l exécutif d État La tête immergée du collectif présidentiel gérant les bulletins de présence des membres du consortium d Amis de Haïti Le premier ou le dernier échelon de la pyramide selon son point de départ ou d intérêt Soixante dix candidats présidents autant de fractions de classes moyennes Vingt des 262 candidats sénateurs seront choisis élus votés selon la lecture des résultats Dix sept fois la valeur Belle mise de départ Un sur dix sept Le revenu mensuel divisé par dix sept équivaut à dix sept mois de salaire minimum Arithmétique d explication justificative d avoir été choisi par Dieu dans le rêve d Adam Du profond sommeil du peuple sortira mon pouvoir incarné de dire oui et jamais non en son nom La deuxième strate de la pyramide est garnie Inférieure à la première mais de loin supérieure en qualité aux autres La Chambre haute La Grande Caisse Pas celle des banques Celle des résonances Cent huit Députés sortiront des urnes parmi les 1 777 candidats députés Un tirage sans remise Un tirage aléatoire basé sur une stratification par zones et catégories sociales Le hasard des votes s exprime ainsi en statistiques mathématiques Il en est de même des sondages à résultats à démontrer Les scientifiques analyseront les résultats et feront

    Original URL path: http://lenational.ht/elections-la-pyramide-electorale/ (2016-02-12)
    Open archived version from archive

  • Les origines sanglantes du « nettoyage ethnique » des Haïtiens en République dominicaine* - lenational
    les fruits de la campagne sanglante de Trujillo pour semer le sentiment antihaïtien en République dominicaine La discrimination est à l origine de tout ça il existe vraiment une discrimination de longue date contre les migrants d origine haïtienne a déclaré Marselha Goncalves Margerin directrice de Plaidoyer pour les Amériques à Amnesty International La République dominicaine n a pas été en mesure d établir une politique convaincante pour la combattre Une discrimination dont les racines peu connues plongent dans l histoire américaine argumente pour sa part l auteure américano haïtienne Edwidge Danticat en réponse à une question d un journaliste Une chose que l on ne mentionne pas souvent est le fait que dès le début du XX e siècle l ensemble de l île a été occupée par les États Unis de 1915 à 1934 pour Haïti et de 1916 à 1924 pour la République dominicaine Puis à nouveau en République dominicaine dans les années 1960 Trujillo qui a non seulement organisé le massacre mais qui a anéanti plusieurs générations de familles dominicaines a été formé pendant l occupation par des Marines américains qui l ont hissé au pouvoir quand ils sont partis Il en fut de même avec l armée haïtienne qui a terrorisé les Haïtiens pendant des générations Il n est pas ici question de blâmer qui que ce soit mais de tenir compte d une évidence historique Cette ségrégation a commencé avec la pratique de longue date de ne pas reconnaître comme citoyens dominicains les personnes d origine haïtienne nées en République dominicaine Au lieu de cela on les a fusionnées avec un deuxième groupe celui des migrants haïtiens venus dans le pays parfois amenés par la force pour travailler dans les champs de canne à sucre Puis en 2013 la Cour constitutionnelle du pays a statué que ces personnes nées en République dominicaine ne pouvaient plus automatiquement être considérés comme des citoyens dominicains Cette modification le tribunal en a décidé ainsi serait applicable rétroactivement à toute personne née après 1929 Une modification qui affecte massivement et spécifiquement les Haïtiens et les personnes d origine haïtienne Et son impact remonte à plusieurs générations En réalité soutient Cassandre Théano le nettoyage des registres dominicains sous prétexte d éliminer les fraudes et les irrégularités facilite l identification des noms à consonance haïtienne dans le but de forcer les Dominicains d origine haïtienne à prouver qu ils sont des citoyens à part entière Les sans papiers nés en République dominicaine notent avec appréhension l écoulement du délai imparti ils ont jusqu en février par le gouvernement dominicain pour prouver leur citoyenneté Que va t il arriver aux migrants qui n ont pu régulariser leurs statuts à l expiration de la date buttoir du jeudi 18 juin 2015 Les gens sont préoccupées par la certitude qu ils seront ciblés sans merci à cause de la couleur de leur peau parce qu ils sont des Dominicains noirs des Dominicains d origine haïtienne et des migrants haïtiens Il n y a vraiment

    Original URL path: http://lenational.ht/les-origines-sanglantes-du-nettoyage-ethnique-des-haitiens-en-republique-dominicaine/ (2016-02-12)
    Open archived version from archive

  • Le système bancaire haïtien : du cloisonnement au décloisonnement - lenational
    Il s ensuit que si les banques devenues universelles peuvent offrir une gamme complète de services à la clientèle elles ne sont pas les seules à bénéficier de la fin des restrictions sur certains produits financiers N ayant pas en effet le statut de banque les coopératives et les caisses populaires reçoivent également des dépôts et font des prêts à la clientèle Il en est de même pour les moyens de paiement les opérations de placement le transfert d argent L achat la gestion et la vente de créances sont aussi concernés par cette concurrence Sur ces segments de marché les banques sont concurrencées par les sociétés de cartes de crédit les sociétés d affacturage les sociétés de crédit 11 les opérateurs de communications électroniques avec les services mobiles de paiement 12 sur le téléphone portable III L intégration des nouvelles technologies Depuis les années 1980 les banques haïtiennes se sont engagées dans des investissements importants en matière d équipements de matériel informatique de logiciels de gestion pour le traitement les données etc Ces investissements en plus de favoriser la gestion interne dans les banques avec l informatisation des données ont servi également à la constitution des réseaux de communication Ainsi les systèmes de communication au sein des banques sont passés d un réseau d échanges internes entre les différents points de service à un réseau de communication d échanges interbancaires puis en un support de communication entre elles et leurs clients Avant la mise en place du premier site transactionnel en 2001 par l Unibank les sites internet des banques haïtiennes se limitaient à une simple fenêtre de publicité Depuis les institutions bancaires ont accaparé progressivement les réseaux numériques pour offrir leurs services Désormais il s est établi entre les terminaux ordinateur ATM tablette téléphone portable de la clientèle et les serveurs de la banque un contact direct suivant le choix du client qui court circuite tous les liens traditionnels Avec cette évolution la clientèle qui se cantonnait jusqu alors dans une relation de type classique présence physique dans les agences support papier etc avec les banques dispose de nouveaux moyens pour effectuer les opérations bancaires Ces opérations dématérialisées se réalisent à distance sur les réseaux de communications électroniques Derrière son terminal sans besoin de se déplacer dans une succursale de la banque ou même d être présent sur le territoire haïtien le client peut obtenir des informations sur les produits proposés suivre l évolution de son compte effectuer des opérations etc L offre en ligne devient un instrument indispensable pour les banques haïtiennes dans la fidélisation de leurs clients et la conquête de nouveaux marchés dans une économie mondialisée où les femmes hommes et les capitaux se déplacent constamment d un pays à l autre Cette offre ne constitue pas en elle même un nouveau type d activités mais la complémentarité des services bancaires classiques et le prolongement d une relation préalablement établie de manière traditionnelle entre banque et client Celle ci entre dans la stratégie multi canal

    Original URL path: http://lenational.ht/le-systeme-bancaire-haitien-du-cloisonnement-au-decloisonnement-2/ (2016-02-12)
    Open archived version from archive

  • Le système bancaire haïtien : du cloisonnement au décloisonnement - lenational
    logique du droit bancaire qui se caractérise par son évolution permanente En effet ce droit régit une activité économique sujette à des innovations constantes 4 La réglementation est le reflet des changements qui ont eu lieu dans ce secteur Le système bancaire haïtien connaît depuis le début des années 1980 des changements considérables Au cours de ces trois décennies une réglementation de plus en plus souple la fin du principe de spécialisation l intégration des nouvelles technologies et l évolution de la régulation sont entre autres les facteurs qui ont accompagné le mouvement de transformation des banques tant du point de vue de leurs structures que de leurs activités I De la rigidité à la souplesse Avant la loi du 15 juillet 1974 remplacée par celle du 6 septembre 1984 sur la création et le fonctionnement des banques d épargne et de logement BEL les activités bancaires en Haïti étaient soumises en règle générale au régime de droit commun À la suite de la crise financière internationale dans les années 1970 un droit spécifique a supplanté le droit commun dans le paysage bancaire haïtien Depuis ce secteur est assujetti à une règlementation sectorielle En fait il s agissait du premier pas vers la libéralisation et de la mise en place d une régulation sectorielle consistant à libérer les activités des contraintes de toutes sortes notamment des contraintes étatiques 6 L évolution dans le système a été faite sous l impulsion de la loi du 17 août 1979 qui a procédé à la réorganisation du secteur bancaire avec l intégration des mécanismes de régulation Au terme de cette loi est créé un organisme public autonome la BRH jouant à la fois les rôles de banque centrale en déterminant conjointement avec le ministère de l Économie et des Finances la politique monétaire nationale 5 et d autorité de régulation en assurant la surveillance et le contrôle du système bancaire 6 À l instar de ses collègues étrangers comme régulateur la BRH est dotée de pouvoirs de réglementation de sanction etc Par la suite d autres textes sont venus réglementer le secteur bancaire au cours de cette période C est le cas du décret du 14 novembre 1980 sur le fonctionnement des banques et des activités bancaires Ce texte art 2 distingue les différentes catégories de banque commerciales d affaires et d épargne et établit une séparation dans leurs champs d activités art 5 à 8 Tout au long de ses 132 articles ce décret loi définit les divers types d activités constitutives d opérations de banque les conditions d octroi de la licence bancaire etc De son côté la loi du 6 septembre 1984 dont l objectif était de préciser le statut et rénover le cadre institutionnel relatifs aux BEL a complété le dispositif sur le fonctionnement des banques Enfin il faut ajouter à ces textes de loi toutes les autres dispositions de nature législative conventionnelle réglementaire de source nationale et internationale Citons la loi de mai 1995 sur la libéralisation du

    Original URL path: http://lenational.ht/le-systeme-bancaire-haitien-du-cloisonnement-au-decloisonnement/ (2016-02-12)
    Open archived version from archive

  • Ce pays et ce peuple qui méritent mieux - lenational
    dans le déni Sa w pa konnen pap tiye w Elle m a raconté qu elle avait signé un contrat de US 500 pour une semaine de travail qui consistait à consulter les embauchés Ça se passait comme suit Par groupe de 7 les embauchés rentraient nus dans la salle de consultation et devaient soutenir leurs pénis et presser dessus pour déterminer s il n y avait pas de trace de gonorrhée et ensuite ils devaient se retourner et se pencher en avant pour détecter des signes d hémorroïde Pendant tout ce temps un homme utilisait un flacon d air freshner pour éliminer l odeur nauséabonde qui émanait de ces embauchés Tout s est passé tant bien que mal le premier jour Le lendemain alors qu elle préparait les dossiers pour recevoir un second groupe elle a levé la tête et a cru un moment que son père était l un des sept Elle s est arrêtée a mis sa main gauche sur sa bouche et a respiré profondément Elle a pu contenir ses larmes Trop c est trop Elle a décidé de laisser le boulot sans dire mot et sans réclamer son salaire de la veille Elle m a aussi rapporté que trop souvent les embauchés arrivaient sans aucun papier d identification et qu on leur attribuait des numéros Six mois plus tard je me retrouvais sur la cour de la caserne de la Croix des Bouquets pour régler autre chose et j assistais une fois de plus à une manifestation flagrante de violation de droits humains contre des embauchés ou certains d entre eux embauchés quelques mois plus tôt Une très longue ligne de braceros attendaient d être fouillés et dépouillés des dollars et des pesos dominicains par des officiers de la BRH Par une certaine violence verbale les embaucheurs les contraignaient de Retire soulye w Leve zèl poul ou a Retire chapo a nan tèt ou C était peut être la dernière humiliation subie par ces hommes qui venaient de passer les pires moments de leur vie en République dominicaine Pendant cette période et depuis 1933 les chefs d État dominicains payaient aux chefs d État haïtiens des honoraires pour rassembler les travailleurs immigrants saisonniers en vue de la coupe de canne à sucre Il est universellement admis que les immigrants haïtiens étaient mal logés dans des bateys et devaient travailler de longues heures dans les champs de canne à sucre Durant ces 82 ans de traite annuelle d Haïtiens vers la République dominicaine plusieurs générations ont décidé de rester en terre voisine au delà de leurs contrats et y ont créé des familles Selon la loi raciste 161 13 le 23 septembre 2013 la Cour constitutionnelle de la République dominicaine a publié un arrêté selon lequel les enfants de travailleurs haïtiens nés en territoire dominicain après 1929 ne peuvent pas réclamer la nationalité dominicaine Le 27 février 2015 à l occasion de la célébration de leur indépendance le président Danilo Medina déclarait avec calme détermination et

    Original URL path: http://lenational.ht/ce-pays-et-ce-peuple-qui-meritent-mieux/ (2016-02-12)
    Open archived version from archive